13/06/2008

Même hors compétition, Angelina reste jolie

e34cb72211e76d340dd0924367326c62.jpgAngelina Jolie, même enceinte de jumeaux, n'a pas manqué son rendez-vous avec Cannes, en apparaissant avec son compagnon Brad Pitt à la première du film d'animation "Kung Fu Panda".
Le festival n'avait pas vingt-quatre heures, que dès hier, il s'offrait une première respiration. Il est vrai que les écrans de la sélection cannoise ne prêtent pas pour l'instant à sourire, à l'image de ces tremblements de terre dont parlait la veille Sean Penn, des séismes, sans doute pour le cinéma régénérateurs. Entre l'univers carcéral du cinéaste argentin Pablo Trapero ("Leonora") et la tragédie familiale des "Trois singes" du Turc Nuri Bilge, l'apparition d'Angelina Jolie en conférence de presse a donné un peu de glamour à la journée. Et pourtant, l'ex-Lara Croft n'est qu'une des voix du film d'animation des studios DreamWorks, "Kung Fu Panda". Une voix que n'entendront pas les spectateurs français de ce film qui doit sortir le 9 juillet, puisqu'elle-même sera doublée par la non moins douce Marie Gillain. Il fallait donc être, hier, sur la Croisette pour apercevoir la jolie Angelina au bras de son compagnon Brad Pitt, monter en couple les marches, épanouie dans sa robe de future maman de jumeaux. La question avait tarabusté deux jours durant les échotiers. Car pour l'approcher, il fallait montrer son badge presse de couleur rose, le plus recherché ici, qui donne accès à la quasi totalité des séances et à la salle des conférences de presse. Veinard, j'étais donc à trois rangées de chaises de la sainte table derrière laquelle devaient officier, outre Angelina Jolie, Dustin Hoffman, Jeffrey Katzenberg le patron de DreamWorks et les deux réalisateurs, John Stevenson et Mark Osborne, de ce long métrage d'animation dans la grande tradition des films Disney.
Croyez-moi, pendant les cinquante minutes de l'échange entre les déjà nommés et les représentants de la presse mondiale, il fut beaucoup question de l'heureux événement qui jusqu'à hier tenait en haleine la presse people. « Les gens sont aimable à mon égard. Vous savez, je n'étais pas obligée de venir. Mais on pense que ce serait bien d'accoucher en France », sa deuxième langue, devait-elle préciser. « Mes enfants commencent à parler français, ce sera donc bien d'être quelque temps ici ». Dans "Kung Fu Panda", Angelina Jolie prête sa voix à Tigresse, l'un des maîtres Kung Fu, mais n'y voyons aucune malice. « Je ne pense pas être dans la vie une tigresse. J'ai un partenaire avec lequel j'ai trouvé un réel équilibre. On partage le pouvoir ». Le brave Brad qui pendant ce temps faisait la nounou dans la superbe villa louée près du Cap d'Antibes...
« Je suis ravie d'être là avec une oeuvre dont je suis fière. Mes trois enfants ont vu le film et l'ont beaucoup aimé. Mais je l'aurais fait même si je n'avais pas eu d'enfants. C'est une belle histoire, classique, avec ce message, que ce qui est important c'est de s'accepter tel qu'on est ». « Comprendre ce qui se passe dans le monde, me permet aussi d'être une meilleure maman », devait-elle encore déclarer en référence aux récentes catastrophes qui ont secoué la Birmanie et le Sichuan l'une des grandes réserves de pandas en Chine. On reverra Angelina Jolie, mardi, à l'affiche de "L'échange" de Clint Eastwood, un film noir du cinéaste de "Mystic River", dont elle est la vedette avec John Malkovich. Le film concourant pour la Palme d'or, le propos en sera sans doute moins badin.
Richard Pevny

Les commentaires sont fermés.