21/05/2011

20 mai : les couleurs du "Voyage dans la Lune" de Méliès retrouvées

melies.jpgC'est un film de quinze minutes pas plus, mais que les fans des premiers temps du cinéma connaissent bien : "Le voyage dans la Lune"de Georges Méliès.
Touche-à-tout, magicien, illusionniste, Georges Méliès a été parmi les spectateurs de la fameuse première séanc e du cinématographe le 28 décembre 1895 dans le salon Indien du Grand Café du boulevard des Capucines à Paris, à l'invitation de Louis Lumière.
Et dès 1896, il tourne ses premières bobines, "Une partie de cartes", "Escamotage d'une dame chez Robert Houdin" qu'il projette dans le Théâtre Robert-Houdin qu'il a racheté à la veuve de ce dernier. Méliès est un bricoleur. Dans son studio de Montreuil-sous-Bois, le premier en France, avant celui de Pathé et des Gaumont, il imagine trucages en effets spéciaux. Georges Méliès va se montrer inventif, au point, qu'aujourd'hui encore, ses films qui ont échappé au feu allumé par lui en 1925 dans le jardin de sa propriété de Montreuil, dans un moment de désespoir, jetant dans les flammes son stock de négatifs, sont une source d'inspiration.
En dix-sept ans d'activités, Georges Méliès a réalisé quelque 500 à 600 courts-métrages. "Le voyage dans la Lune" en est le vingtième, réalisé en 1902. On en connaissait la version en noir et blanc, une version colorisée par Méliès vient d'être restaurée à Hollywood grâce au mécénat des fondations Groupama Gan pour le et Technicolor pour le patrimoine du . Et c'est à Barcelone qu'en été retrouvée l'unique bobine, en piteux état. "La pellicule se brisait en mille morceaux", assure l'un des responsables de la restauration.
Cette version avait semble-t-il été programmée au Cinematografo Napoleon ou au Grand Colomb.
Une publicité du 2 mai 1903 présente le "Viaje a la luna" , "film en couleur, dernière création de Méliès".
Ainsi une copie a-t-elle traversé le siècle, de réduits en débarras, offerte dans un lot de 200 films muets par un collectionneur anonyme à la Filmoteca de Catalunya.
Six ans plus tard, dans le cadre d'un échange, ce film s'est retrouvé dans les collections de Lobster Films qui en initié le sauvetage. Les 13 375 images du "Voyage" ont été restaurées une par une . Certes, le "Voyage dans la Lune" ce n'est pas "Star Wars", mais la modernité des effets spéciaux pour l'époque est quelque chose de fantastique.«Ce qu'il faut restaurer c'est l'émerverillement du spectateur", souligne Serge Bromberg, historien du cinéma et patron de Lobster Films.


Les commentaires sont fermés.