09/11/2011

Anne Fontaine : « Benoît Poelvoorde c’est ma muse »

Le personnage d’Agathe interprété par Isabelle Huppert, c’est un peu un mélange d’elle et de moi. On ne l’imagine pas à quatre pattes ou faisant ses courses à Ikea. Elle a joué avec cette image qu’ont les gens d’elle. J’ai joué avec cette idée d’une femme de pouvoir, un peu snob. Moi, je suis plus le personnage joué par Benoît Poelvoorde. Je suis peut-être un peu moins odieuse que Patrick (son prénom dans le film, ndlr). Je voulais de la profondeur dans les personnages. Ce film nous ressemble, Benoît et moi, beaucoup. Nous avons vraiment élaboré le projet ensemble.
Il faut qu’il y ait quelque chose qui vous échappe dans un film. Je n’avais jamais essayé de réaliser une comédie aussi frontale, alors que mes sujets sont plutôt obliques et tordus. Il y a une altérité incroyable avec Benoît. Il est ma muse. Je ne me vois pas continuer dans le cinéma sans lui. J’y suis attachée d’une manière incroyable. J’ai besoin d’admirer quelqu’un pour pouvoir le filmer.
Je l’ai rencontré en 1993. Nous étions chacun sur notre premier film (1). J’ai dit à quelqu’un : ce type a du génie. J’ai été frappée par l’inventivité de ce garçon. Nous avons voyagé ensemble lors d’une tournée à l’étranger d’Unifrance Films. Un jour je lui ai dit : je voudrais avoir ton avis artistique sur un scénario. Qui tu imagines dans le rôle ? Un mois plus tard je l’appelle. Nous avons fait des essais dans une chambre d’hôtel au Japon. Il était bouleversant. J’ajoute qu’Isabelle a adoré l'idée que je les réunisse.

Recueilli par R.P.
(1) Elle venait de réaliser « Les histoires d’amour finissent mal… en général » et lui était au générique du trash belge « C’est arrivé près de chez vous ».

Anne Fontaine a été danseuse, show girl, actrice (« Tendres cousines » de Guy Hamilton et « P.R.O.F.s » de Patrick Schulmann entre autres), avant de réaliser son premier long métrage en 1992. « Mon pire cauchemar » est son treizième film.

Les commentaires sont fermés.