09/11/2011

"Mon pire cauchemar" d'Anne Fontaine

poelvoorde.jpgAgathe travaille à la Fondation Cartier, Patrick est maçon. Grossier personnage qui ne crache pas sur les grosses poitrines, il vit avec son fils dans une camionnette, et n’a jamais eu l’ambition de péter plus haut que son cul. Agathe mesure chacune de ses paroles, sèche en apparence, sexuellement proche des glaces
de l’Antarctique, mariée à François (André Dussolier), éditeur qu’elle ne fait plus fantasmer. Agathe
et Patrick se rencontrent lors d’une réunion de parents d’élèves et d’entrée se détestent. Mais voilà, le fils de
Patrick a une intelligence supérieure à la moyenne, contrairement à celui d’Agathe promis à la filière technique.
C’est presque insultant. Elle ne le supporte pas. En invitant le fils de Patrick chez elle, Agathe fait entrer le loup dans la bergerie. Et sa propre vie va basculer. Chez Anne Fontaine, les histoires d’amour ne finissent pas toujours mal, notamment lorsqu’elles empruntent ses codes à la comédie. Comme nous ne sommes pas toujours ce que nous laissons paraître, Patrick révèle la vraie nature de ce couple de bobos. François, succombe au charme de Julie (Virginie Efira), alors qu’Agathe abandonne ses jambes aux bras de
Patrick: la scène de brouette la plus insolite du cinéma français.
R.P.

08:37 Publié dans Critique, Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.