27/04/2012

Linda Bastide : "J'ai dormi avec Cary Grant"

« Il disait que j'étais la seule starlette qui n'ameutait pas les paparazzi pour être pris en photo avec lui quand nous étions ensemble, notamment avec Audrey Hepburn qui ne trouvait pas de chaussures à sa pointure, du 43 ». C'est ainsi que Linda la conduit chez Repetto qui avait créé pour Bardot ses fameuses ballerines. « Un soir, Cary me téléphone : Linda au secours ! Je vais mourir ! Il avait loué un appartement boulevard Saint-Germain. Je le trouve au lit, malade. J'appelle un médecin, je cours à la pharmacie. Il me supplie : je ne veux pas rester seul. Je m'allonge à côté de lui sur le lit. Le cinéma n'est pas fait pour moi, ça me rend malheureux, se plaint-il. Je portais un petit tailleur noir, tricoté ma grand-mère. J'étais quand même inquiète. Le lendemain matin, je me suis réveillée, Cary Grant à mes côtés ».

Les commentaires sont fermés.