24/05/2012

Cannes, mercredi 23 mai

Le prix "foutage de gueule" au film "Post tenebras lux" du Mexicain Carlos Reygadas. C'est n'importe quoi tant au niveau du scénario que des images. Un de moins à prétendre à tout palmarès. On se demande où les sélectionneurs avaient la tête... Et ce n'est pas parce que le personnage principal revendique depuis le Mexique un attachement, qui remonte à l'enfance et à une carte postale, aux Pyrénées catalanes qui pourrait changer notre appréciation.

Les commentaires sont fermés.